Réduisez votre besoin en fonds de roulement pour mieux croître

Plus le BFR (besoin en fond de roulement) est petit, plus votre entreprise est capable de grandir, mais cela implique quelques recettes pour des finances sous contrôle...

Le besoin en fonds de roulement est une notion à la fois bien connue et mal cernée par un chef d'entreprise. En fait le cycle économique de l'entreprise génère des besoins et des ressources de financement à court terme. Le BFR est la différence entre le besoin de trésorerie et la ressource de trésorerie. Simple finalement...

Le niveau des stocks, le poste clients et le poste fournisseurs sont les trois paramètres intervenant et sur lesquels vous pouvez agir. Si le BFR diminue, la trésorerie est plus importante, la rentabilité plus élevée et la structure financière plus solide. Pour y arriver il faut d'abord accorder aux clients le moins de crédit possible. Faire rentrer du cash sans que cela coûte. Surveillez votre compte clients et réduisez les délais de paiement. Vous pouvez proposer des règlements à 30 jours au lieu de 60 mais aussi des paiements comptant à la livraison. Evidemment il est nécessaire de tenir compte des usages de votre secteur d'activité, à vous de savoir argumenter.

La France est un des pays où les délais de paiement sont les plus longs... Pour pallier cette difficulté vous pouvez utiliser l'escompte, cela consiste pour une banque à vous racheter les effets de commerce dont vous êtes porteur avant l'échéance. Cela vous permet d'obtenir des liquidités pour une partie de vos créances, le coût en agios est moins élevé qu'un découvert.

Autre pratique intéressante : le Dailly pour les créances non escomptables. Vous demandez à votre banquier de vous ouvrir cette ligne de financement et vous cédez à la banque les factures que vous avez établies. En échange votre banquier virera immédiatement le montant sur votre compte.

Ensuite vous pouvez envisager l'affacturage. Il s'agit de permettre le financement immédiat des factures émises sur vos clients. Et d'apporter une garantie contre les impayés. Vous pouvez ainsi recevoir de la société d'affacturage la quasi-totalité du montant de votre facture. Ce service est rémunéré sur la base d'une commission de gestion correspondant à un pourcentage des créances confiées et d'intérêts suivant le financement des factures. Cette méthode s'adresse majoritairement aux entreprises performantes, et non pas en difficulté alors que ce n'était pas le cas pour les précédentes.

Le paradoxe à prendre en compte c'est que lorsque les ventes explosent le BFR aussi grimpe. Donc si vous prévoyez une augmentation de chiffre d'affaires, tout en vous réjouissant penser aux répercussions que cela entraîne sur votre BFR... Et agissez rapidement pour le réduire. Car votre entreprise va d'abord avoir des frais et se retrouver rapidement avec un trou de trésorerie...

Dominique Deslandes
Pour en savoir plus
3) Quelques articles d'experts comptables sur la franchise

Articles similaires

Le franchisé est-il un entrepreneur pour nos amis canadiens ?

par Christian Champagne - un mois

Une grande question qui oppose encore aujourd’hui bon nombre d’intervenants en franchise et en entrepreneuriat est : est-ce qu’un franchisé est ou non un entrepreneur? Les réponses sont partagées au sein de la communauté entrepreneuriale. Et vous,...

Franchise rentable, comment la repérer ?

par HK - 4 mois

Comment débusquer une franchise rentable ? D’abord en se référant au Document d’Information Précontractuel (DIP) que le franchiseur doit transmettre à son futur franchisé, 20 jours au moins avant la signature du contrat, conformément à la loi Doub...

Bien financer pour bien démarrer son projet en franchise

par Dominique Deslandes - 4 mois

Où l'on rappelle que dans le contexte actuel, il est nécessaire de bien anticiper ses besoins de financements pour le futur franchisé avant d'aller voir son banquier. Alors, s'il est vrai que le franchiseur n'est pas sensé faire le prévisionnel d...

Informations clés

  • Crée le: 28/04/06 02:00

Les franchises qui recrutent