Le point sur le 2e salon Tunis Med Franchise en Tunisie

L'objectif du second salon Tunis Med Franchise était d'informer les chefs d'entreprise et créateurs d'entreprise, potentiels franchiseurs et franchisés, des opportunités qu'offre la franchise ainsi que d'expliquer son nouveau cadre juridique avec le chapitre V de la loi n°2009-69 du 12 août 2009 et le décret n° 2010-1501 du 21 juin 2010, des textes qui montrent clairement que le gouvernement et les milieux d'affaires veulent développer la franchise pour moderniser le commerce et l'entreprise. Tunis Med Franchise a aussi rendu plus faciles les contacts entre le monde de la franchise et ses pionniers tunisiens.
La franchise n'est pas un outil d'importation massive de marques étrangères, loin s'en faut ! Elle aidera les entreprises tunisiennes à se moderniser, à créer des réseaux performants, à se mettre au niveau des meilleurs mondiaux puis à exporter un savoir-faire pour vendre leurs produits ou toucher des royalties, le tout contribuant à la balance des paiements tunisienne et à l'emploi en Tunisie. Chemin faisant, "elle contribuera ainsi à l'effort national de création d'emploi pour résorber le chômage des diplômés", estime Mounir Mouakhar, président de la Ccit et organisateur du salon en rappelant le slogan choisi pour le salon de cette année: «La franchise pour contribuer à relever les défis de l'emploi».
Les visiteurs, hommes d'affaires confirmés, salariés désireux de se mettre à leur compte ou jeunes diplômés ont pu mieux s'informer sur la franchise, son cadre juridique et institutionnel grâce à un programme de conférences expliquant ce qu'est la franchise, comment la financer, comment ne pas faire d'erreur, comment devenir franchisé ou franchiseur, comment travailler à l'international, etc...
La conférence donnée par Jean Samper fondateur d'AC Franchise sur ce qu'il convient de faire pour réussir à exporter une franchise Tunisienne dans le monde et en Europe en particulier a d'ailleurs retenu l'attention de tous et permis de dresser une feuille de route claire en privilégiant une première étape de renforcement national pour mieux se préparer à une concurrence expérimentée sur les marchés à conquérir. « Les Tunisiens ne veulent pas rester des importateurs de franchises» selon M. Moer. Certaines marques tunisiennes encore peu nombreuses, et c'est normal, ont presque acquis le savoir-faire, la maturité et la renommée susceptibles d'être valorisés sur le plan international. Pourvu qu'elles aient la sagesse de se hisser au bon niveau avant de s'aventurer car elles ont un potentiel qu'il ne faut pas gâcher. A les entendre, on pense effectivement que des pionniers de la franchise tunisienne comme Masmoudi et Materna, sauront gravir les marches avec assurance, prudence et méthode.
Une présence encourageante d'entreprises tunisiennes a été constatée lors de ce salon. Toutes ne franchisaient pas directement car certaines voulaient accompagner le développement de la franchise tunisienne. Parmi les franchiseurs tunisiens, citons, dans les secteurs de l'artisanat, Wintech, des services, Global Net et Royal Travel, de la formation, Khawarezmi Centre, AB Consulting et Dale Carnegie, de l'alimentaire la Pâtisserie Masmoudi, El Hana Sidi-Jabeur, et El Mazraa, du textile et puériculture, City Sport, Materna, Prémaman et Christine Confection, etc... Nul doute que leur nombre sera encore plus important en 2011 si l'on en croit le nombre de futurs franchiseurs tunisiens venus se renseigner sur les services qu'AC Franchise Tunis pouvait leur rendre.
Quant aux enseignes étrangères, on a pu compter sur des enseignes venues de France, Pano Boutique, Moving, Relooking, Lady Fitness, Allo Kool Cleaning, d'Italie, Centaro & Associati, des Etats-Unis, Century 21, RadioSchack, La Vie en Rose et de l'Egypte avec Suzana.
En résumé, comme nous l'avons dit à la CCIT, organisatrice du salon, il est toujours difficile de réussir un second salon car l'effet nouveauté n'y est plus et dans ce contexte, le second salon Tunismed Franchise apparaît clairement comme une réussite qui augure particulièrement bien du développement des franchises en Tunisie et du 3ème salon de la franchise en 2011.
Géry Delesalle
Consultant en franchise, Directeur du cabinet AC Franchise Tunisie

Articles similaires

Le mythe du succès garanti dans la Franchise

par Jean Samper - 24 jours

Dans le monde des affaires, aucune méthode, aucune formule miracle ne peut garantir le succès ou apporter la réussite "sur un plateau" sans effort. La franchise réduit les risques, accélère le succès, permet de copier des formules qui marchent, do...

Comment se préparer à choisir son réseau de franchise

par MARTINE MALATERRE - un mois

Vous avez pris la décision de vous mettre à votre compte et avez opté pour la franchise qui vous parait la meilleure formule pour vous lancer dans l'aventure. Tout en restant indépendant et responsable de votre point de vente, votre projet bénéfic...

A quoi vous sert le franchiseur avant, pendant, après l'ouverture ?

par Jean Samper - 2 mois

Le rôle du franchiseur est essentiel. Il intervient dans de nombreux domaines pour aider le franchisé ou lui apporter des solutions et des moyens… sans se substituer à lui en tant que patron de son affaire. Le plus souvent, il explique au franchis...

Informations clés

  • Crée le: 08/12/10 01:00

Les franchises qui recrutent