Le financement de votre franchise

Le bon financement d'un projet de franchise est une des conditions de pérennité de la future entreprise. Voici un rapide récapitulatif des ressources financières adaptées aux besoins du créateur franchisé ou concessionnaire... 

1) Les emplois :

Il convient de bien les évaluer pour éviter de viser trop court pour les financer.
- Ils comprennent d'abord les frais d'établissement : honoraires de conseil juridique, de fiscaliste, de conseil en brevet, frais de constitution de l'entreprise, éventuellement frais de première publicité...
- Ensuite les investissements : par exemple, l'achat ou la construction d'un local, les frais d'installation, le droit d'entrée dans votre franchise, l'acquisition de machines, matériels, véhicules, ordinateurs, pas de porte ou droit au bail, etc.
- Puis les dépôts et cautionnements : par exemple les loyers versés en garantie pour le local.
- Au moment du lancement de votre activité vous avez aussi à déterminer le Besoin en fonds de roulement (BFR), c'est à dire le montant d 'argent utilisé en permanence, tant pour l'achat et la détention du stock nécessaire à tout moment pour que l'entreprise fonctionne correctement que pour accorder des délais de paiement. En effet, si l'entreprise doit avoir en permanence un choix important à proposer à sa clientèle, si elle doit travailler pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines,  avant de pouvoir émettre des  factures, ou encore, si elle est obligée de consentir pour chaque vente un délai de paiement à son client, la notion de BFR prend une importance cruciale pour sa pérennité. Une sous-estimation du BFR ou un mauvais financement préalable de celui-ci entraînera des problèmes de trésorerie à court terme.

2) Les ressources :

Vous devrez compter sur des ressources financières durables qui sont de deux ordres : 
a) les capitaux propres, composés de ses apports personnels et de ceux de ses associés,  ainsi que les primes ou subventions d'investissement éventuelles
b)
et les emprunts à moyen ou long terme.
Les opérations de crédit-bail consistant à mettre à la disposition de l'entreprise le bien nécessaire à son activité sous forme d'une location, suppriment en apparence le besoin durable et la ressource financière nécessaire pour satisfaire ce besoin durable.
L'apport personnel est indispensable pour inspirer confiance aux tiers, en particulier lors d'une demande de crédit, et autofinancer certains besoins durables écartés par les banques : frais d'établissement, investissements incorporels autres que le fonds de commerce, 30 % du prix des investissements physiques, et souvent le Besoin en fonds de roulement. 
D'autres sources de financement sont exposées dans des articles complémentaires : aides, subventions, primes, prêts, crédits...
La rédaction vous recommande les articles suivants :
Établir un plan de financement !
Les critères de financement pour ouvrir une franchise



Articles similaires

Franchise ou Commission affiliation : Quelle formule choisir ?

par JS/ST - 14 jours

La franchise connaît un gros succès et attire beaucoup d'entrepreneurs et de porteurs de projets. Pourtant, ce n'est pas la seule formule pour développer une activité. La commission affiliation est très proche de la franchise et s'est fortement dé...

Le franchisé est-il un entrepreneur pour nos amis canadiens ?

par Christian Champagne - 3 mois

Une grande question qui oppose encore aujourd’hui bon nombre d’intervenants en franchise et en entrepreneuriat est : est-ce qu’un franchisé est ou non un entrepreneur? Les réponses sont partagées au sein de la communauté entrepreneuriale. Et vous,...

Franchise rentable, comment la repérer ?

par HK - 5 mois

Comment débusquer une franchise rentable ? D’abord en se référant au Document d’Information Précontractuel (DIP) que le franchiseur doit transmettre à son futur franchisé, 20 jours au moins avant la signature du contrat, conformément à la loi Doub...

Informations clés

  • Crée le: 13/03/14 02:16

Les franchises qui recrutent