Comment expliquer le développement de la franchise au Maroc ?

1) Notons la présence d'une classe moyenne et aussi de familles très riches. Autant d'investisseurs, d'exploitants et de consommateurs potentiels même s'il faut admettre que le pays est encore coupé en deux ce qui explique le combat du roi et du gouvernement pour développer l'emploi et aider les classes les moins aisées (le programme INDH : Initiative Nationale pour le Développement Humain qui a démarré depuis plus d'année avec déjà des résultats significatifs).
2) Connaissance et utilisation de la proximité avec la France et notamment la culture française, les marques françaises, la langue, les écoles et universités françaises et présence des entreprises françaises (plus de 500 entreprises françaises implantées au Maroc et toutes les entreprises du CAC40 sont représentées) dans le pays ce qui a permis l'implantation aisée de concepts francophones sans traduction et avec un capital notoriété dès le départ. Réel climat de coopération politique, culturelle et économique, la France étant le premier client et le premier fournisseur du Maroc.
3) Volonté d'ouverture sur le monde et pas seulement sur la France. Baisse des tarifs douaniers (démantèlement tarifaire déjà initié pour l'échéance 2012), orientation volontaire vers le libre échange avec la CEE, les USA, la Turquie et bien d'autres pays (Tunisie, Jordanie, Egypte et Emirats Arabes Unis). Ouverture touristique aussi avec un objectif de 10 millions de touristes avant 2010.
4) Il est à noter que les indicateurs économiques se sont très nettement améliorés depuis les 5 dernières années :
- le taux d'investissement est de 30%. Il était de 23,4 en 1998.
- le taux d'épargne est passé de 25% à 33% en 2006.
- le déficit public a été ramené à 1,7% contre 4% auparavant.
- la dette extérieure a été ramenée à 11% contre 33% auparavant.
- le taux de chômage est de 10% contre 14% auparavant.
- les recettes du tourisme sont passées de 16 Milliards de Dhs en 1998 à 53 Milliards en 2006
- les transferts des Résidents Marocains à l'Etranger sont passés de 19 Milliards de Dhs en 1998 à 49 Milliards de Dhs en 2006. Ce qui traduit la confiance des marocains qui sont à l'Etranegr dans les institutions du pays.
- Des grands projets d'infrastructure sont en cours de réalisation (Tanger-MED, Autoroutes, sites industriels et logements économiques)
la notation du Maroc par Standard & Poor's est passée à BB+ en 2006. Ce qui est un excellent signe de l'attractivité du Maroc pour les investisseurs.
5) Volonté de moderniser le commerce marocain et de placer le professionnalisme, le respect du client et l'efficacité au centre des préoccupations.
6) Pas de loi contraire à la franchise (pas de loi spécifique d'ailleurs) et possibilité de facturer et exporter droits d'entrée, redevances et royalties....
7) Climat politique satisfaisant avec une volonté de régler les vieux problèmes en suspens. (Notons que la récente initiative du roi Mohammed VI pour proposer l'autonomie du Sahara occidental est unanimement saluée au niveau international. Observons des signes comme la présence de nombreux Sarahouis parmi les préfets récemment nommés, etc...)
7) ....et de nombreux concepts marocains apparaissent dont certains sont particulièrement adaptés au contexte local ou africain comme Marwa, Venezia ice, Hanouty, Kiotori, Mobilia, Yatout, etc... et parfois potentiellement très exportables même en Europe comme Marwa, Kiotori....
....Mais il faut bien admettre que les illusions sont encore très présentes car franchisés et franchiseurs ne sont pas encore très conscients des contraintes qu'il faut respecter pour qu'un réseau fonctionne.

Articles similaires

Les dangers de croire que la Franchise est un Eldorado

par Jean Samper - 4 jours

Dans les affaires, aucun procédé, aucune formule miraculeuse ne peut garantir le succès ou apporter la réussite "sur un plateau" sans effort. Le franchisage réduit le nombre et la taille des obstacles, accélère le développement, permet de copier d...

Les clauses de confidentialité en Franchise

par ST - 9 jours

Les franchiseurs protègent leur savoir-faire par des clauses de confidentialité. Certaines sont jugées abusives par les tribunaux. Il est normal qu'un franchiseur cherche à protéger son savoir faire, mais les clauses de confidentialités ne doivent...

Variations sur la franchise…

par DM - 11 jours

Si la franchise est praticable à tous les domaines, il faut tout de même savoir que l'activité est regroupée en trois grands types. Lesquels ?

Informations clés

  • Crée le: 30/10/07 01:00

Les franchises qui recrutent