Le textile et l'habillement, les bases du succès de la franchise au Maroc.

En quelques années, le Maroc est passé de la terre de sous-traitance au réservoir de croissance pour les enseignes du prêt à porter.

Pendant des décennies, tout juste bon à fournir de la main d'oeuvre bon marché, le Maroc n'était qu'une terre de sous-traitance pour les grossistes détaillants du textile. Cependant, l'envolée économique du royaume chérifien a fait changer d'avis les opérateurs du secteur. En effet, le développement économique, commercial, et social a bouleversé les habitudes de consommation des marocains ce qui a valu une refonte du système  de distribution du pays.
L'arrivée du concept de franchise fait alors son apparition : c'est une conséquence au besoin de chercher des nouvelles sources de croissance ailleurs que sur les marchés domestiques saturés sans pour autant se lancer à corps perdu.
La franchise fait le bonheur de tous : du point de vue du consommateur, c'est l'un des seuls moyens de se procurer des modèles existants en Europe à portée de main et pour les entrepreneurs, il permet d'investir à moindre risque.
Ce commerce de l'habillement constitue à lui seul 29% des réseaux de franchise au Maroc. Ce marché est très éclaté, souvent représenté par des enseignes étrangères et touche essentiellement une clientèle aisée.
Grâce des efforts financiers en R&D et des efforts stratégiques en rigueur et organisation, les franchises du secteur de l'habillement ont développé le réseau à travers les principales villes du royaume.
 
Ces réseaux de distribution sont essetiellement implantés à Casablanca, Rabat, Marrakech, Agadir, Fès, Meknès, Tanger. Grâce à une uniformisation des goûts et un attachement à l'appartenance sociale, la clientèle marocaine s'est vite adaptée aux standards internationaux.
Plus précisèment, la première vague des franchises avait pour cible les femmes pour se développer ensuite sur les segments "homme" puis "enfant".
Sur le plan des perspectives, la part de marché occupée par ce circuit de distribution est estimée à 20% sur un marché global de 15 milliards de dirhams qui ne cesse de croître.
Pour ce qui est des acteurs de la franchise du prêt à porter au Maroc, citons les franchises internationales, principalement françaises et espagnoles regroupant plus de 60 réseaux tels que Mango, Zara, Okaidi ou encore Promod.
Dans la même lignée, les entrepreneurs marocains, conscients des affaires à prendre sur ce créneau, décident de lancer leur propres enseignes au lieu de se contenter des master-franchises telles que Ocenae, FLou-Flou ou encore Bigdil.
Une hausse annuelle de 15% conjuguée à une baisse progressive des barrières douanières ainsi que l'émergence d'une classe moyenne dotée d'un pouvoir d'achat élevé ont donc poussé les professionnels à investir le marché marocain.

Articles similaires

Le réseau Point d'Encre au CES 2016

par MA - 11 mois

Le CES - Consumer Electronics Show, lancé en 1967, est devenu le plus important salon consacré à l'innovation technologique en électronique grand public. L'équipe Point d'Encre, présente lors du CES à Las Vegas, revient sur une...

AID Mubarak

par Jean Samper - un an

Toute l'équipe d'AC Franchise se joint à vous. AID Mubarak

Un nouveau système anti-braquage pour les franchises

par Audrey Caudron - 2 ans

Face aux risques croissants de braquages, les commerces rivalisent d’inventivité pour se protéger des cambrioleurs. Parmi les nouveaux dispositifs, la douche de marqueur chimique, qui a fait ses preuves au Royaume-Unis et dans de no...

Informations clés

  • Crée le: 09/10/08 02:00

Les franchises qui recrutent