Le circuit court du prêt à porter revitalise les pays euroméditerranéens

L'actualisation des collections de prêt à porter –la fast fashion- est devenue une norme sur le marché de la mode féminine.
Longtemps cantonnée au bas de gamme et aux produits mode pointus, elle se développe sur tout l'habillement féminin y compris le haut de gamme et les marques (86% complètent leur collection*). Même la mode masculine suit le mouvement.
C'est ainsi que le nombre de collections est passé de 2 à 4,7 en moyenne par an*.

L'accélération du rythme des collections favorise le circuit court. Dans ce contexte, les pays du Maghreb tirent leur épingle du jeu et redeviennent compétitifs par rapport à l'Asie quand rapidité et réactivité prennent le pas sur le prix. Partenaires de longue date de la France, le Maroc et la Tunisie ont fait des progrès en terme de technologie et de logistique et sont en mesure de fabriquer rapidement. Le délai moyen de fabrication est de 3 semaines voire quelques jours si nécessaire ce que la Chine ne peut pas faire.

Les importations ont augmenté en janvier 2008 : Maroc (+11%), Tunisie (+4%), Turquie (+20%) dans un contexte de recul des importations françaises. Il faut cependant rester prudent sur ce bon démarrage de début d'année. En effet, ces importations portent sur des produits livrés en décembre. De plus, avec la libéralisation des quotas, on constate déjà une hausse spectaculaire des licences d'exportations chinoises de janvier au 15 avril 2008.

La fast fashion : une opportunité à saisir

Pour respecter la fabrication dans des délais toujours plus serrés, les pays du Maghreb doivent renforcer leurs approvisionnements en tissus et assumer plus de responsabilités dans la chaîne de fabrication. La Chine a le handicap de la distance mais investit déjà dans des pays comme l'Egypte -producteur de coton et main d'œuvre bon marché - pour créer des zones de stockages et pénétrer le marché européen.
Il faudra donc attendre encore quelques mois pour savoir si ce bon démarrage des pays méditerranéens n'est pas seulement conjoncturel dans un marché mondial non stabilisé.
(Note : Un franchiseur marocain comme Marwa est issu de ces industriels marocains qui fournissent le circuit court)



Articles similaires

Définir ma zone de chalandise

par Dominique Deslandes - 4 jours

Vous devrez vous intéresser à la zone géographique qui sera impactée par l'ouverture de votre point de vente. Certains critères sont à vérif...

Une nouvelle dimension pour les animations en magasin

par Martine Malaterre - 6 jours

Séduire le consommateur via des animations magasin n’est pas nouveau et a toujours fait partie du marketing. Cependant, face aux exigences d’un client multicanal et hyper-connecté, ces opérations avaient été un peu délaissées.

Etat des lieux du secteur du lavage auto écolo à domicile au Maroc.

par ST - un mois

Sur le marché du lavage et nettoyage des voitures, il existe plusieurs formules : le lavage traditionnel avec eau et le lavage écologique utilisant des produits spéciaux.  Il y a ceux qui se lancent seuls et ceux qui exploitent...

Informations clés

  • Crée le: 13/12/08 01:00

Les franchises qui recrutent