La Tunisie, un pays où il fait bon investir

La Tunisie a été pendant longtemps un pays attirant pour les investisseurs étrangers. Aujourd’hui c’est de nouveau le cas. Après une transition démocratique réussie, le pays, ouvert sur la méditerranée,  construit son avenir en s’appuyant sur une population, éduquée, cultivée et formée.  Le pays du jasmin ouvre son économie à l’échelle nationale et internationale. Elle dispose de plusieurs secteurs porteurs en pleine croissance dans lesquels les investisseurs étrangers et les porteurs de projet peuvent venir investir. La flexibilité des nouveaux règlements juridiques est aussi une incitation aux d’investisseurs pour entrer dans le pays. En ce qui concerne AC Franchise, nous sommes actifs en Tunisie et vous encourageons à y être actifs avec AC Franchise Tunisie et avec celle du salon de la franchise en Tunisie.

La Tunisie c’est :
- 24 gouvernorats (Ariana, Beja, Ben Arous, Bizerte, El Kef, Gabès, Gafsa, Jendouba, Kairouan, Kasserine, Kebili, Mahdia, Manouba, Médenine, Monastir, Nabeul, Sfax, Sidi Bou Zid, Siliana, Sousse, Tataouine, Tozeur, Tunis, Zaghouan),
- Une superficie de 163 610 Km²
- Près de 11 million d’habitants. 

Les secteurs prometteurs

Toutes les conditions sont donc réunies pour accueillir des investisseurs étrangers dans des secteurs  comme l’Agriculture, le Tourisme, l’Industrie et le secteur des  Nouvelles technologies de l’information.

L’Agriculture :  Assurant un niveau de sécurité alimentaire suffisant, le secteur de l’agriculture n’a cessé de s’améliorer tant au niveau de la production que de son développement dans le pays. L'agriculture assure environ 11 % du PIB et emploie approximativement 25% de la main-d’œuvre. L’agriculture biologique commence aussi à faire ses preuves dans le pays.

Le Tourisme : Il représente 6,5 % du PIB et fournit près de 340 000 emplois, soit 11,5 % de la population active. En 2009, sa recette a atteint plus de 3.21 milliards de dinars, soit une croissance de près de 2%.

Le Transport : Avec une place importante dans l’économie du pays, ce secteur représente près de 7% du PIB.  Un effort important est  ainsi fait au niveau de l’installation d’infrastructures modernes et moins polluantes. Ce secteur génère 120 mille emplois, soit 4% de la population active.

L’Industrie : Le secteur représente plus de 20% du PIB, et emploie près de 20,5% de la population active. Sa recette d’exportation est estimée à près de 2 milliards de dinars, et peut connaître une croissance de 20%.

Les Services : C’est un secteur prometteur par excellence. La part du secteur dans la croissance du PIB a été évaluée à près de 6.3%, avec 8.4% de la croissance des services marchands. Ces exportations ont atteint une valeur de 6 291 MDT soit 24.48% de l’ensemble des exportations contre des importations évaluées à une valeur de 3 592 MDT soit 13.46% de l’ensemble des importations. Le taux de couverture du secteur est de 175.14%. Par ailleurs, il représente 67.88% de l’ensemble de l’emploi.

Les Télécommunications : Secteur dynamique et en pleine croissance, il représente 10% du PIB. 8,7 Millions d’abonnés à la téléphonie mobile (82,7% de la population), près de 3 Millions de connectés à l’Internet (dont plus de 200.000 ont accès à l’ADSL), 6,467 sites tunisiens, plus de 203 centres d’appel (destinés à l’exportation).
Les industries manufacturières : Représentant 17% du PIB. Les industries manufacturières et principalement le textile et l'agroalimentaire totalisent 20% du PIB, ces dernières sont relativement mises à mal par la concurrence asiatique.

Import/Export

La Tunisie opère avec 4 partenaires à l'importation et à l'exportation : l'Union Européenne (La France reste le premier fournisseur de la Tunisie), la Libye, la Russie et la Chine.

Les biens exportés par le pays : le Textile et le Cuir, les Produits Mécaniques et Electriques, l’Agroalimentaire et les Produits Energétiques.

Les biens importés par le pays : Des matières semi-finies, des biens d'équipements, des biens de consommation (hors alimentation) et des services financiers et d'assurances.

Articles similaires

Master-franchise : le modèle marocain ?

par Hajer Kacem - 2 mois

Soutenu par les pouvoirs publics marocains et boosté par les nouvelles habitudes de consommation au royaume, le secteur de la franchise conna...

Maroc : le royaume du low cost chic

par HK - 2 mois

Tati, Kiabi, LC Waikiki, nombreuses sont les marques dites low cost qui déploient leur réseau de franchise au Maroc. Un déploiement souvent ...

Franchise au Maroc : le contrat loi des parties

par HK - 2 mois

Ne bénéficiant  pas de cadre juridique spécifique, la franchise est régie par les lois de droit commun au Maroc.   Certaines précautions son...

Informations clés

  • Crée le: 18/11/15 09:59

Les franchises qui recrutent