La franchise en Tunisie, un levier économique et social ?

La Tunisie connaît aujourd'hui un regain d’implantation de franchises étrangères telles que Yves Rocher, Pano Boutique, Century 21, Hippopotamus, Point d'Encre, Ixina, Château D'AX, RE/Max...  

Bien que son développement soit encore discret en Tunisie, ce modèle de commerce en réseau apporte de nombreux avantages aux jeunes créateurs de projets qui souhaitent entreprendre à leur compte tout en bénéficiant de la notoriété d'une  marque  déjà connue  et de l'accompagnement  du franchiseur.

Nous résumons ici un article vu dans nawaat.org

Les lois régissant la franchise en Tunisie

Certaines lois et réglementations ont été élaborées afin de promouvoir le secteur et d'encourager les investisseurs étrangers. (Note d'AC Franchise : ce n'est pas exactement cela. La loi et le décret visent à permettre aux franchisés tunisiens de contracter avec des franchiseurs étrangers mais dans certains métiers seulement) Elles ont pour objectifs d'assurer une plus grande transparence entre le franchiseur et le franchisé et de cerner les obligations et les droits de chaque partie. (Note d'AC Franchise : c'est exact)

L'Article 14 de la Loi n° 2009-69 du 12 août 2009, relative au commerce de distribution, définit le rôle du contrat de franchise en précisant que ce dernier est un contrat par lequel le propriétaire d’une marque ou d’une enseigne commerciale accorde le droit de son exploitation à une personne physique ou morale dénommée franchisé, et ce, dans le but de procéder à la distribution de produits ou à la prestation de services moyennant une redevance. Le droit d’exploitation de la franchise comprend le transfert des connaissances acquises, le savoir faire et l’exploitation des droits de la propriété intellectuelle.

Le Décret n° 2010-1501 du 21 juin 2010, vient fixer les clauses minimales obligatoires des contrats de franchise ainsi que des données minimales du document d'information l'accompagnant et relatives au franchiseur et de son secteur d'activité.

Les secteurs autorisés en Tunisie pour les franchises étrangères

Contrairement aux enseignes  nationales -  autorisées à franchiser quel que soit leur secteur d'activité -  seules les  franchises étrangères se développant dans certains secteurs peuvent s'implanter dans le pays sans avoir besoin d'une  autorisation  préalable du Ministère du Commerce et de l'Artisanat. Parmi ces secteurs : 

● Secteurs de distribution : Parfumerie, produits de beauté et cosmétique – Prêt-à-porter – Chaussures – Maroquinerie – Articles et chaussures de sport – Produits diététiques – Horlogerie – Articles de cadeaux – Lunetterie – Articles de ménage grand public – Meubles – Plantes d’intérieur et fleurs – Quincaillerie et articles sanitaires – Matériel électronique et informatique – Librairie – Biens d’équipement pour divers secteurs.

● Secteur touristique : Location de voiture – Aires de loisir – Gestion des hôtels.

● Secteur de la formation : Formation professionnelle.

● Autres activités économiques : Service de dépannage – Salons de coiffure de beauté et d’hygiène corporelle – Services de réparation et de maintenance (auto, électronique … ) – Services d’appui à l’abandon du tabagisme – Services de soins dans les hôtels – Thalasso thérapie.

Les avantages de la franchise

Il est évident que la franchise présente plusieurs avantages aussi bien pour les  franchiseurs que pour les  franchisés.  Ces derniers vont pouvoir bénéficier de la notoriété d'une marque (souvent) déjà connue, et surtout d'un concept qui a fait ses preuves,  du savoir-faire et de l'expertise du franchiseur, des outils et des process élaborés et mis en place par ce dernier,  d'un marché d’ores et déjà acquis, (Note d'AC Franchise : cette idée d'un marché acquis est à remplacer par l'idée d'un marche plus facile à conquérir) sans oublier la formation et l'accompagnement qui restent les atouts majeurs de ce modèle de commerce en réseau.  

Tous ces avantages  réduisent les risques d’échec. D'ailleurs, selon certains : « 80% des petites entreprises font faillite les deux premières années de leur existence contre 10% pour une franchise. En moyenne, le temps pour qu’un commerce indépendant devienne économiquement et financièrement rentable, est nécessairement de 2 à 5 ans, tout dépend du genre de commerce. Pour une nouvelle franchise, la durée de rentabilité financière moyenne est de l’ordre de 6.6 mois ». (Note d'AC Franchise : ces chiffres sont quand même exagérés, on se demande sur quelles bases statistiques ils ont été faits. Mais il est certain que la franchise apporte une plus grande sécurité)

Vu dans  nawaat.org

Articles similaires

Master-franchise : le modèle marocain ?

par Hajer Kacem - 2 mois

Soutenu par les pouvoirs publics marocains et boosté par les nouvelles habitudes de consommation au royaume, le secteur de la franchise conna...

Maroc : le royaume du low cost chic

par HK - 2 mois

Tati, Kiabi, LC Waikiki, nombreuses sont les marques dites low cost qui déploient leur réseau de franchise au Maroc. Un déploiement souvent ...

Franchise au Maroc : le contrat loi des parties

par HK - 2 mois

Ne bénéficiant  pas de cadre juridique spécifique, la franchise est régie par les lois de droit commun au Maroc.   Certaines précautions son...

Informations clés

  • Crée le: 14/04/15 09:04

Les franchises qui recrutent