La franchise au Maroc : vers une meilleure structuration du marché

Voilà bientôt 20 ans que la franchise a entamé sa révolution au Maroc, et son incroyable rythme de croissance  témoigne du succès rencontré par la formule dans le royaume. Avec presque 400 réseaux de franchises et 2700 points de vente, la franchise atteint une phase de maturité et s'inscrit clairement comme une composante essentielle de l'économie marocaine. Et la politique volontariste du gouvernement marocain y est pour beaucoup.
Accords de libre échange, développement des infrastructures, vision 2010 pour le tourisme, promotion d'une culture de l'entrepreneuriat,... autant d'éléments qui participe à l'essor de la franchise au Maroc.

Une franchise qui se structure

La franchise n'est pas récente au Maroc, et le concept a eu le temps de rencontrer ses premières difficultés et contraintes, et de les surmonter pour devenir aujourd'hui une composante clé de l'économie marocaine en faisant du royaume chérifien un pionnier en la matière au niveau africain. Le cadre législatif a ainsi permis une démocratisation du concept de la franchise, plus seulement réservé aux marques étrangères haut de gamme ou aux réseaux de restauration rapide mondialement connus. Le meilleur exemple est l'apparition de nombreuses franchises marocaines, évoluant dans des secteurs allant de la chocolaterie à la distribution de meubles en kit en passant par l'habillement. Ces réseaux toujours plus nombreux témoignent du degré de maturité que connaît la franchise au Maroc et de la popularité dont cette dernière jouit dans le royaume.

Vers une démocratisation de la franchise

Hanouty, Kitéa, Mc Donald's,... autant de franchises qui ont osé l'aventure au delà du grand Casablanca. Bien que restant concentrées dans les grandes villes, de nombreuses franchises commencent à s'implanter dans des zones jusqu'alors vierges, profitant d'une politique de décentralisation et de l'émergence de nouveaux pôles régionaux soutenus par le développement de villes moyennes.

Par ailleurs, l'un des principaux freins au développement des franchises au Maroc est lié au manque de locaux commerciaux. Ce problème majeur du manque de foncier semble s'atténuer au vu des nombreux centres commerciaux et de loisir en construction ou en projet dans le royaume : Morocco Mall, Marrakech Plazza, Al Mazar, Casa Anfa Place, Casablanca Marina, Tanger City Center, ou encore la nouvelle gare de Marrakech.
Plus d'informations sur le maroc sur acfranchise.com Maroc
Voir les videos sur la franchise au Maroc

Articles similaires

Master-franchise : le modèle marocain ?

par Hajer Kacem - 2 mois

Soutenu par les pouvoirs publics marocains et boosté par les nouvelles habitudes de consommation au royaume, le secteur de la franchise conna...

Maroc : le royaume du low cost chic

par HK - 2 mois

Tati, Kiabi, LC Waikiki, nombreuses sont les marques dites low cost qui déploient leur réseau de franchise au Maroc. Un déploiement souvent ...

Franchise au Maroc : le contrat loi des parties

par HK - 2 mois

Ne bénéficiant  pas de cadre juridique spécifique, la franchise est régie par les lois de droit commun au Maroc.   Certaines précautions son...

Informations clés

  • Crée le: 29/04/09 02:00

Les franchises qui recrutent