WELDOM

Bricolage et jardinage

Apport personnel minimum : 2500000 MAD

Type de contrat : cooperative

Interview de Catherine Robin, franchisé Weldom

AC Franchise : Pourquoi avez-vous décidé d'ouvrir un magasin Weldom il y a un an?

Catherine Robin : Nous avions décidé mon mari et moi d'ouvrir une moyenne surface de bricolage, mais il était inconcevable de le faire sans enseigne derrière nous. Nous avons alors choisi l'enseigne Weldom, tout d'abord pour le concept de magasin de proximité qui nous a plu, mais aussi pour la puissance du groupe qui permet d'obtenir des prix d'achats avantageux compte tenu du volume négocié et enfin pour l'organisation de la gestion des flux et de la logistique qui permet de profiter notamment d'un magasin en ligne.

ACF : Selon vous qu'apporte de plus l'enseigne Weldom sur le marché ?

CR : Weldom, c'est un magasin où il y a une offre importante tout en restant un commerce de proximité, qui allie service, accueil, conseil et accompagnement du client. Il ne s'agit pas d'un magasin impersonnel de libre service où le vendeur ne fait que tenir son rayon, chez Weldom les vendeurs connaissent leurs produits et apportent un vrai conseil aux clients.

ACF : Quelle est la principale difficulté que vous avez du surmonter pour créer votre affaire?

CR : Bien que notre projet ne fasse pas appel à des subventions auprès des institutions locales, les démarches administratives n'ont pas été simples ; en effet nous avons du « vendre » notre projet aux institutions locales afin d'obtenir l'autorisation d'exploitation. Il faut savoir que nous sommes installés en zone semi-rurale et nous avons du faire comprendre que notre magasin pourrait dynamiser la zone d'activité. Sinon, nous n'avons pas eu d'autres difficultés que ce soit auprès des partenaires financiers ou du franchiseur, qui d'ailleurs nous a aidés pour défendre notre projet auprès de la préfecture.

ACF : Avec le recul, quels sont les principaux atouts que vous a apportés l'appartenance à votre réseau ?

CR : L'appartenance au réseau nous apporte en effet beaucoup d'avantages : nous bénéficions d'outils commerciaux et de gestion, de la compétence des techniciens produits et marchés afin d'obtenir l'offre la plus adaptée et la plus pertinente pour coller aux besoins de la clientèle et enfin d'une école de formation interne à l'enseigne pour la formation de nos équipes.

ACF : Comment se passe votre activité aujourd'hui ? Êtes-vous satisfaite d'être franchisé Weldom ?

CR : Après un an d'activité, il est encore un peu tôt pour parler de résultats, mais je suis très satisfaite : la zone où je suis implantée est de plus en plus fréquentée, les clients sont satisfaits car ils trouvent ce dont ils ont besoin dans notre magasin et au niveau du personnel, j'ai la même équipe depuis le début (6 personnes et demie). Je n'ai donc aucun regret, ce changement d'activité m'a permis d'apprendre autre chose, de vivre une expérience formidable au quotidien malgré les responsabilités qui sont importantes et bien sûr les petits soucis inévitables.

ACF : Quel est le principal conseil que vous donneriez à quelqu'un qui veut devenir franchisé dans votre métier ?

CR : Il faut avoir envie d'entreprendre, avoir la passion du client et surtout croire en son projet pour transmettre le tout à son équipe. Être franchisé, c'est être indépendant, seul maître à bord, on peut gérer comme on veut son activité tout en étant épaulé et conseillé.

Les derniers articles WELDOM

Interview de Jehan de Ponfilly, Directeur de l'Enseigne

par Julie Samper - plus de 7 ans

AC Franchise : Quelle description feriez-vous de votre activité, de votre métier, de votre marché ? Jehan de Ponfilly : Au sein du gr...

Informations clés

  • Crée le: 11/05/09 12:49

Les franchises qui recrutent