Franchiseurs-franchisés : quelles relations post-contractuelles ?

Une fois qu'un contrat entre un franchiseur et un franchisé prend fin, ceux-ci ne sont pas déchargés de toute obligation l'un envers l'autre.
Petit tour d'horizons de ces obligations post-contractuelles.

1 – Les obligations post-contractuelles du franchiseur

Les obligations post-contractuelles du franchiseur sont de deux ordres :
- Les obligations relatives au fichier client du franchisé et aux cartes de fidélité
A propos des fichiers de clientèle :
Le franchisé peut tenir un fichier contenant des renseignements relatifs à sa clientèle. Ce fichier peut être commun à l'ensemble du réseau. Il doit bien entendu être conforme aux dispositions de la Loi Informatique et Libertés. Des difficultés peuvent donc survenir lorsque le contrat prend fin quant aux droits des parties sur ce fichier.
Ainsi, si les conditions sont remplies pour que la clientèle locale soit considérée appartenir au franchisé, le franchiseur n'a pas droit de faire usage de ce fichier. De plus, un fichier appartient (sauf stipulation contraire) à celui qui le constitue.
Cependant, pour éviter tout litige, il est prudent que les parties prévoient contractuellement le sort du fichier de clientèle élaboré par le franchisé.

Lisez aussi : Le franchisé est propriétaire de sa clientèle
A propos des cartes de fidélité :
Pour les fichiers des titulaires de cartes de fidélité développées par l'enseigne, la situation est différente. Ceux-ci restent bien sûr propriété de l'enseigne de franchise.
- Les obligations relatives aux stocks et au matériel du franchisé
En matière de stocks et matériel du franchisé, il est tout à fait souhaitable que le contrat prévoie une stipulation relative à leur reprise par le franchiseur.
Attention : lorsque le contrat a été rompu par la faute du franchiseur, il se verra condamné à reprendre le stock à sa valeur, toute clause contractuelle ne pouvant s'appliquer.

2 – Les obligations post-contractuelles du franchisé : l'interdiction d'utiliser les signes distinctifs

En vertu du contrat de franchise, un franchisé dispose du droit d'employer les signes distinctifs du réseau (marque, enseigne, nom commercial, nom de domaine, logo du réseau, initiales relatives à la franchise, aménagements et agencements du magasin spécifiques au concept du franchiseur, documents publicitaires), droit qui disparaît lorsque le contrat prend fin quelle que soit la cause de cessation du contrat.
Dans la majorité des cas, le contrat prévoit que les supports physiques de ces signes doivent être restitués au franchiseur, ou détruits.

La rédaction vous recommande cet article : Obligations post contractuelles du franchisé
Vu dans Petites affiches n° 243

Articles similaires

Multi-franchise ou Pluri-franchise, comment faire le bon choix ?

par HK - 11 jours

Le modèle de la franchise offre des opportunités de développement quasi infinies. Iil vous est possible de nouer un nouveau partenariat avec votre premier franchiseur et de devenir ainsi multi-franchisé de l’enseigne. Vous pourrez également faire ...

Le recrutement des franchisés se fait trop souvent à l'intuition

par jm/js - un mois

Le candidat idéal doit avoir tant de qualités que finalement le critère de différenciation sera lié à la relation qui s'établit entre franchiseur et franchisé. Évidemment un bon franchiseur a déterminé un profil type pour le recrutement des franch...

Histoire de la franchise : les bonnes idées mettent parfois du temps à s'imposer…

par DD/JS - un mois

Le mot franchise nous vient du moyen-âge. Des seigneurs accordaient à certaines villes ou professions des libertés ou des privilèges sur un territoire délimité mais le sens actuel en est assez loin.

Informations clés

  • Crée le: 06/04/13 02:00

Les franchises qui recrutent