Des Marocains à Las Vegas

En avril entrera en vigueur l'accord de libre-échange signé il y a peu entre le Maroc et les Etats-Unis. Les Marocains, prudents et prévoyants, sont déjà venus en repérage à Las Vegas.

A la mi-février, un stand représentait l'habillement marocain au Magic Show de Las Vegas. Cette présence était calculée depuis longtemps et a servi à préparer le terrain avant l'entrée en vigueur de l'accord de libre-échange.

Les organisateurs marocains avaient réuni 200 entreprises l'an dernier au cours d'un séminaire sur la question. Parmi celles-ci, seules 26 ont participé au Magic Show de Las Vegas.

Ce tri s'est fait en fonction de repérages préalables montrant les exigences des clients américains : respect des normes sociales, pratique de l'anglais, taille de l'entreprise, etc. L'intérêt de participer à ce salon a même été évalué une année auparavant et des prospects ont été contactés par les organisateurs.

Toute cette préparation en amont montre bien l'intérêt du Maroc pour ce marché américain qui pourrait lui permettre de mieux résister à la concurrence chinoise. L'accord de libre-échange porte sur un accès libre de droits de douane qui ferait baisser les prix de 25% en moyenne. 

Mais ce libre échange, c'est aussi un nouveau concurrent pour les français sur un marché important pour eux.

Articles similaires

Le Maroc, un marché attractif pour les investisseurs et franchiseurs étrangers

par DM - un mois

Grâce à ses atouts géographiques, à sa politique dynamique et à son environnement économique stable, le Maroc connaît une dynamique qui ne cesse de croître et les franchiseurs français devraient en profiter davantage

Innovation en magasin : Américains vs Européens, quelles différences ?

par HK - un mois

En Europe comme aux Etats-Unis, les magasins innovent afin d’offrir à leurs visiteurs une expérience client améliorée. Caisses automatiques, Wifi gratuit, Click & Collect, réalité virtuelle… le fournisseur de terrains et solutions d'enquêtes en li...

Exporter un concept de franchise à l'étranger, oui mais...

par Audrey Caudron - 3 mois

Quand on est franchiseur et qu'on a une franchise qui marche bien, la tentation de l'exporter est grande. Si ce choix implique un investissement financier certain, il suppose surtout une réflexion élaborée et une véritable phase d'analyse.

Informations clés

  • Crée le: 13/04/05 02:00

Les franchises qui recrutent