FRANCHISE BUSINESS CLUB (FBC)

Franchise conseil developpement recrutement Salon Franchise & Entreprise Spécialistes divers Fédérations et associations de la franchise

Activité(s) : Ateliers et échanges gratuits entre franchiseurs

De l'intérêt pour une franchise de faire évoluer son concept

Elément indissociable et base d'un système de franchise, le concept est nécessairement évolutif dans l'intérêt supérieur du réseau et de ses membres… Tout ce qui n'évolue pas vieillit. Un franchisé doit toujours demander au franchiseur comment il réfléchit à l'avenir, quand la prochaine évolution du concept pourrait intervenir et comment le franchiseur a réfléchi au financement de cette évolution pour moderniser le point de vente du franchisé. 
Quant au franchiseur, voici quelques bonnes pratiques en matière de travail sur l'évolution d'un concept :


1 - Les bonnes pratiques concernant la phase d'analyse

Le franchiseur, au travers de l'évolution de son concept, doit rechercher en priorité la préservation de l'avantage concurrentiel du réseau et de l'amélioration de ses performances économiques. Il doit pouvoir justifier sa volonté de changement en fonction de l'évolution de la concurrence, l'évolution des habitudes de consommation, ou l'évolution des métiers et des techniques inhérentes, le positionnement marketing… Le franchiseur peut alors s'appuyer sur des études ou des analyses visant à démontrer la nécessité d'une évolution du concept par rapport au marché.

Il a aussi intérêt à observer attentivement la concurrence directe ou indirecte dans son pays....et ailleurs. Il faut aussi se demander quelles évolutions techniques peuvent remettre en cause son existence même. Voir par exemple les conséquences d'Internet sur le marché des enseignes de Troc et autres commerces de biens d'occasions.

2 – Les bonnes pratiques concernant la phase de test

La phase de test est primordiale dans un contexte d'évolution du concept. Le franchiseur pourra, dans ce cadre, s'appuyer sur des études visant à démontrer la pertinence des choix de transformation. La durée de la phase de test doit être raisonnable et surtout prendre en considération la typologie du réseau. Le plus souvent le test se fait dans plusieurs endroits. Le franchiseur doit posséder des succursales pour avoir les moyens de faire les tests et de les décider. Des franchisés peuvent bien entendu, de manière volontaire et à la demande du franchiseur, s'engager à mener une partie du test. Plus les franchisés participent au test, même en phase 2, plus ils apportent des idées concrètes et intéressantes et plus il est facile de convaincre le réseau d'évoluer.

3 – Les bonnes pratiques concernant la phase de présentation

Le franchiseur doit, une fois les phases d'analyse et de test terminées, s'efforcer de convaincre le réseau de l'importance et même de la nécessité de faire évoluer son concept. Bien entendu, il présentera les résultats du test relatif à ce projet d'évolution mais surtout il présentera toujours une solution de financement de la mise à jour tenant le plus grand compte de l'évolution de la rentabilité attendue pour les franchisés. Il ne faut pas brusquer.

4 – Les bonnes pratiques concernant la phase de mise en œuvre

Une fois analysée, testée et présentée au réseau, la phase de mise en œœuvre de l'évolution du concept doit se faire dans le respect de l'homogénéité et de l'image de marque du réseau. Dans ce nouveau déploiement, un délai suffisant peut néanmoins être octroyé aux franchisés pour réaliser les changements demandés, en fonction de la taille, de la géographie et des spécificités du réseau. Certains "outils" contractuels peuvent également être créés de manière à permettre ou faciliter l'évolution du concept. A titre d'exemple, la renégociation d'une nouvelle période contractuelle, la proposition d'un renouvellement de contrat ou encore la signature d'un nouveau contrat peuvent être des moyens visant à assurer la pérennité des activités de la franchise.

La rédaction vous conseille les articles suivants :
Les marques en question, révolution ou évolution ?
Faire évoluer son concept : Une obligation pour continuer à franchiser !

Audrey Caudron et Jean Samper
AC Franchise

Les derniers articles FRANCHISE BUSINESS CLUB (FBC)

Existe-t-il une loi qui dit qu'une franchise doit être rentable ?

par Jean Samper - 17 jours

Cliquez sur la photo pour voir les centaines de réponses d'experts disponibles sur ac-franchise.com Je suis...

Qu'est ce qu'une boutique "pilote" dans un réseau de franchise ?

par Jean Samper - un mois

Jean Samper Fondateur d'AC Franchise et du Franchise Business Club On ne peut pas s'improviser franchiseur....

6ème édition du salon Tunis MedFranchise les 7 et 8 décembre 2016

par ST - un mois

La Chambre de Commerce et d’Industrie de Tunis et l’Association Tunisienne de la Franchise (ATF) annoncent la tenue de la 6ème édition du Salon Tunis-Medfranchise les 7 et 8 Décembre 2016 au siège de l’UTICA sous le slogan : «Ton pr...

Informations clés

  • Crée le: 29/05/16 07:45

Les franchises qui recrutent