Comment faire pour reprendre une entreprise ?

D'abord vérifiez si vous êtes vraiment fait pour être entrepreneur, (voir autres articles parus) ensuite procédez en trois étapes...

20 % des personnes vont jusqu'au bout de leur idée. C'est quand même avant la fin du parcours que vous saurez si vous êtes fait pour être entrepreneur. Il faut un certain nombre de qualités pour commencer : courage, volonté, esprit de sacrifice, réalisme ; mais aussi envie de réussir et optimisme prudent. Lorsque vous créez votre entreprise, il est bien rare finalement que les choses se passent exactement comme prévu. Le créateur doit donc être capable de rebondir, d'être créatif ou/et de se faire aider. Parfois, dans les grosses affaires, il doit manifester des qualités de leader, être capable de mener les hommes de son équipe, aimer décider et aussi savoir dire non, comme tout manager. Mais l'entrepreneur est souvent quelqu'un qui a renoncé à plusieurs projets avant de trouver le bon. Renoncer est parfois sage, c'est souvent se préparer à pouvoir entreprendre autrement, ailleurs, mieux...

Les trois étapes incontournables.

La phase de préparation doit vous conduire à déterminer le type d'activité vers lequel vous allez vous orienter, la taille idéale de l'entreprise que vous envisagez selon vos possibilités de financement et de management... Confrontez votre projet aux réalités du marché. Le suivi d'une formation est bien sûr recommandé mais il suppose d'avoir d'abord identifié ses propres lacunes.
La deuxième étape est la recherche de l'entreprise à reprendre. 60 % des reprises se font par relations. Il est important de parler de votre projet avec les personnes que vous rencontrez. Réalisez une fiche descriptive sur votre recherche. Vous sélectionnerez quelques entreprises et une analyse vous fera en choisir quelques unes à examiner de plus près. Ensuite vous rencontrerez le vendeur que vous avez repéré. Le premier contact ne doit pas tourner uniquement autour des chiffres.
Puis arrive l'étape de l'étude financière, la phase d'audit. Vous aurez alors à négocier avec le cédant, les points faibles repérés vont vous aider à tenter de faire baisser le prix. Tout ceci sera clairement mis en forme dans votre business plan qui doit être cohérent.  Vous présenterez votre projet et la manière dont vous pensez développer l'affaire. Votre prévisionnel financier vous permettra de partir à la recherche des financements.
Enfin viendra le moment de la véritable reprise. Le vendeur peut, à cette étape, rendre les choses un peu difficiles. Il n'a pas toujours véritablement envie de passer la main. Les rencontres successives vous permettront d'assurer cette étape finale pour que les leviers fonctionnent afin de rendre votre reprise dynamique.

La rédaction vous recommande cet article : Reprendre une entreprise en toute sécurité

Articles similaires

Franchise rentable, comment la repérer ?

par HK - un mois

Comment débusquer une franchise rentable ? D’abord en se référant au Document d’Information Précontractuel (DIP) que le franchiseur doit transmettre à son futur franchisé, 20 jours au moins avant la signature du contrat, conformément à la loi Doub...

Bien financer pour bien démarrer son projet en franchise

par Dominique Deslandes - un mois

Où l'on rappelle que dans le contexte actuel, il est nécessaire de bien anticiper ses besoins de financements pour le futur franchisé avant d'aller voir son banquier. Alors, s'il est vrai que le franchiseur n'est pas sensé faire le prévisionnel d...

Dossier : Être franchisé d'un jeune réseau : Est-ce un bon plan ?

par Julien Cadoret - un mois

Pourquoi rejoindre un réseau de franchise naissant plutôt qu'un réseau mature à priori plus rassurant ? Les jeunes réseaux exercent une attraction sur les candidats à la franchise.

Informations clés

  • Crée le: 27/10/14 06:25

Les franchises qui recrutent